• Prix François Bourdon - François JARRIGE :"Au temps des « tueuses de Bras », les bris de machines et la genèse de la société industrielle (France, Angleterre, Belgique), 1780-1860.", sous la direction de monsieur le professeur Christophe Charle, Université Paris1 Panthéon-Sorbonne, décembre 2007, 797 pages

Très tôt, les historiens britanniques s’emparent du phénomène des « bris de 2008-DSC00325machines » qu’ils interprètent comme « des réactions spontanées et archaïques à la misère ». Dans une approche plus sociale, ils sont attentifs « à l’impact des nouvelles méthodes sur les formes de l’organisation du travail, ainsi qu’à la crise sociale et à la politique réactionnaire des gouvernements qui justifient le mécontentement populaire. » François Jarrige propose une lecture neuve du « bris de machines » qui ne peut pas être assimilé purement et simplement à une réaction technophobe. Les « bris de machines » peuvent être aussi une stratégie d’intimidation, une « forme de négociation collective par l’émeute ». Dans sa thèse, l’auteur offre une étude de la construction idéologique et des voies de diffusion des discours autour des bris de machines. Il s’intéresse à ce phénomène, car à ses yeux, ils incarnent notamment « les moments d’exacerbation les plus spectaculaires des résistances sociales au machinisme durant la première industrialisation »

 

  • Prix Jeune chercheur - Renan VIGUIÉ :"Histoire des échanges électriques entre la France et l’Espagne de l’Entre-deux-guerres à nos jours", Master 2, sous la direction de monsieur Christophe Bouneau, Université Michel Montaigne- Bordeaux 3, juin 2007, 502 pages.

Dans ce Master, Renan Viguié retrace l’histoire riche des relations entre la France et l’Espagne autour de la question des échanges d’électricité. Les premières coopérations transfrontalières apparaissent dans les années 1920, mais l’échange d’électricité reste très limité au point que l’on peut parler d’une histoire des échecs. Au moment où RTE tente de construire une nouvelle ligne d’interconnexion entre les deux pays, ce Master offre à comprendre les difficultés historiques liées à ce projet.