• Prix François Bourdon – Jean-Louis BORDES :« Mobilisation et régularisation des ressources en eau ; les barrages-réservoirs du milieu du XVIIIe siècle en France. »Thèse de doctorat d’histoire – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

 Ingénieur de l’Ecole Centrale de Paris et docteur en mécanique des sols de l’Université de Grenoble, Jean-Louis Bordes a traité en tant qu’ingénieur puis chef de projet ou expert, de nombreux problèmes de conception et de supervision de travaux relatifs à des barrages, canaux et fondations de grands ouvrages en Amérique du Sud, Asie, Australie, Afrique du Nord et France.
Sa thèse a été remarquée pour sa précision et son érudition : « La longue durée était nécessaire pour faire apparaître les constantes et les évolutions dans la construction des barrages. Le barrage est pris ici comme un objet technique, lui-même placé dans un environnement, dans un jeu de compétences et de politiques. Les acteurs et les lieux (le chantier) sont analysés. La démarche de terrain est convaincante parce qu’elle s’articule avec des dépouillement d’archives considérables.