• Prix François Bourdon – Julien CARANTON :  » Les fabriques de la paix sociale. Acteurs et enjeux de la régulation sociale (Grenoble, 1842-1938)« , thèse de Doctorat de la Communauté Université Grenoble-Alpes, 2017.

Cette thèse traite des formes de régulation sociale mises en œuvre par les acteurs grenoblois au XIXe siècle et au cours de la première moitié du XXème. Pour les élites qui participent plus ou moins activement à leur élaboration en fonction du contexte sociopolitique, ces formes doivent assurer la paix sociale. 
Ces dernières s’adressent en priorité aux populations qu’ils jugent à risque : les gens de métiers au XIXème, puis les populations ouvrières qualifiées de l’industrie au cours de la première moitié du XXème. Cette recherche s’attache à l’étude des individus et des acteurs collectifs qui conçoivent et administrent les organismes de régulation mais également aux acteurs qui bénéficient de ces organismes, à leurs itinéraires et à leurs stratégies de protection.

  • Prix Jeunes chercheurs – le jury a décidé de ne pas attribuer de prix